Rock n’ Château

Les posts préférés de Madame Curves sont toujours ceux qui mêlent escapades, cosmétiques et chiffons. Je vous emmène aujourd’hui dans une maison de maître à la campagne, à l’ombre d’un tilleul centenaire et au bord de la rivière. La maison tient le premier rôle avec son escalier en colimaçon, ses baignoires anciennes et ses lustres en cristal. On se loverait bien sur ce confortable canapé en velours auprès du feu s’il ne faisait si chaud, déjà, fin mai.

Le luxe est dans ce goût pour le détail. Dorures, peintures pastelles, parquet ancien et vieille vaisselle à l’intérieur, glycine, chaises en fer forgé et tomettes à l’extérieur. On s’y sent bien dès que l’on franchit la porte, même quand nos adorables petites têtes blondes assassinent Au Clair de la Lune au piano acoustique. Bienvenue à la maison.

Madame Curves trouve ses quartiers dans la chambre rose au premier étage. Désuète mais spacieuse, avec une salle de bain attenante, elle est confortable et lumineuse, dotée d’une cheminée élégante surmontée d’un immense miroir parfait pour se contempler avec ce T-shirt Guns n’ Roses (Mango Violeta – 19€ ?) – tout à fait has been aux yeux de mes cousins et cousines mais tellement chouette à mes yeux à moi.

La coupe ne flatte malheureusement pas mes formes très généreuses ; quand on a ce que d’aucuns appellent avec élégance « une poitrine développée », on ne s’enferme pas dans un col rond. Je le sais, je le sais, je le sais et… je m’en fous. Ma « poitrine développée » et moi, on a trouvé une place à notre taille et on ne va pas se priver de cette petite régression-là.

Je suis contente, je déambule, je papillonne de miroir en miroir et de pièce en pièce dans ce qui devient un terrain de jeu très glam. Manucure rock mais compensées classiques (Clarks) me ravissent même si mon péché mignon reste de sentir le bois, la terre cuite et l’herbe sous mes pieds.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Week-end en famille, ouais, mais ça ne m’empêche pas de dégainer un rouge à lèvres chic Kiss Kiss – Guerlain en teinte « Cherry Pink » que je vous ai présenté il y a quelques semaines. Une pure beauté tout en pigments et en transparence, entre rouge et fuchsia… il passe partout et s’adapte aussi bien avec ce T-shirt un peu trash (ouais, bon, ça me plaît de me dire que je suis rock’n’roll) qu’avec une petite robe d’été toute sage. Il s’efface avec discrétion, donne bonne mine sans en faire des caisses et est très confortable. En un mot, je l’adore. Je vous invite à le découvrir par ici si vous ne l’avez pas déjà vu au détour d’une des pages de Madame Curves.

Et entre le petit-déjeuner et le café au soleil, on se chouchoute quand même en faisant vite pour ne pas rater une minute de l’effervescence. La Crème de Corps – Kiehl’s avec son apparence d’huile de douche se transforme en une mousse gourmande absolument irrésistible sans coller. Je ne peux que vous recommander sa texture soyeuse et son parfum suave. Un bonheur qui me donne envie d’acheter toute la gamme (évidemment).

Côté cheveux, le nouveau masque Hair Food Banane – Fructis est convenable. Pas révolutionnaire mais agréable avec une formule nature et biodégradable à 96%. Son parfum n’arrive pas à la cheville du soin Bain Restructurant à la Banane – Leonor Greyl dont je ne vous ai jamais parlé auparavant mais qui m’a laissé un souvenir indélébile tant par sa fragrance que par ses bienfaits. Sans compter l’extravagance d’un prix qui avoisine les 28€ pour 200 ml. Ça aussi, c’est inoubliable.

Il se rapproche un peu en revanche du Masque Nourrissant Cheveux à la Banane – The Body Shop mais pour un tiers de son prix (le masque The Body Shop est proposé au prix de 15€ contre 5.6€ pour le Fructis pour des contenances comparables. Somme toute, le Fructis s’en tire avec un bon rapport qualité/prix mais avec un plaisir mesuré. les cheveux sont doux, ouais, mais le produit me semble moins riche que les produits Maui dont les parfums tropicaux me charment davantage pour un prix identique. Entre les deux mon choix est fait.

(Je partais pour vous raconter un chouette week-end à la campagne et me voilà lancée dans un benchmarking des masques capillaires… Je suis incorrigible.)

Sur la terrasse, on déplie un Masque en Tissu « B.B. Shot » – Erborian et on l’applique en riant. C’est ridicule mais bien pratique tout de même pour savourer un petit expresso entre zombies et humains parfaitement normaux. Ma préférence va encore et toujours aux masques-crèmes plus classiques mais j’aime bien l’effet de cette petite chose sur ma peau. Et en 15 minutes, on peut retrouver figure humaine (et bonne mine) ; je vous le recommande, donc. Passé le sentiment de gène – Dieu qu’on a l’air bête -, on apprécie les bienfaits et le parfums agréable. Et c’est tout de même nettement plus facile à glisser dans un sac week-end, il faut bien le reconnaître.

Dimanche au soleil. La maison est remplie des voix des enfants qui se racontent des histoires de spectacle et de remises de prix en empruntant solennellement le grand escalier. Chahut et bonne humeur dans le jardin et dans cette jolie robe Mango Violeta (49,99€). Les heures s’envolent, le temps passe trop vite et ça se voit ; la groupie de feu Axl Rose (non, il n’est pas mort, mais mon fantasme oui) a rangé ses revolvers et se met aux classiques pois. C’est chic mais sobre et c’est surtout un peu plus raccord avec la Madame Curves de 2018. J’aime beaucoup la coupe, la matière, le style… je vais la chouchouter cette petite robe noire tant je suis tombée amoureuse d’elle – tous mes vêtements n’ont pas cette chance.  Et elle a l’élégance d’être très confortable ce qui mérite d’être souligné. Ce modèle-là est polyvalent comme j’aime. Bureau, fêtes, pique-niques… elle tient la route en toutes occasions.

Le week-end prend fin et il est temps pour ma p’tite robe et moi de retrouver Paris. On s’embrasse, on se promet de se voir très vite, on se salue la fenêtre ouverte. Adieu piano droit, adieu château en bord de Sarthe, au revoir l’effervescence et les éclats de rire… L’autoroute et l’impression de trop peu, trop vite. Pas drôle. Mais même dans la voiture,  puis dans le bouchons de la banlieue parisienne, je me sens pimpante et fraîche… Comme quoi, on peut faire la gueule avec élégance.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s