Weekend en Solo (Haul Kiehl’s + Camper, Netflix, Korres, Nuxe, Taaj)

Ce post-là a été sponsorisé par Monsieur Curves en personne car c’est lui qui est allé me faire ces petites emplettes dans la boutique rue des Martyrs juste avant d’enfourcher sa moto pour un weekend au soleil. La vendeuse qui l’a accueilli et à qui il a présenté ma petite liste chérie lui a fait savoir que le produit Glow Formula Skin Hydrator n’était même pas encore à la vente en boutique, ce qui fait de vous des chanceux.ses – puisque vous allez bénéficier d’un avis-scoop de première qualité – et de moi une vraie blogueuse hyper en avance. Alleluiah !

InkedKIEHL S BAG_LI

Comme d’habitude, j’adooooore le sac en kraft, la signature de la marque, les anses en corde… c’est chic, c’est hype, c’est New-Yorkais, ça flatte l’égo à mort et ça donne envie de ranger la maison tout entière pour qu’elle aille avec. Oui, à ce point. D’ailleurs à l’heure où je vous écris, je suis en plein interlude dans une journée que je prévois au rangement et à l’organisation.

J’avais envie de cela pour mon weekend en solo. Beaucoup d’ordre (pour changer), du skincare (pour pas changer), une balade à scooter, un ciné, un tour au marché et un verre de vin blanc pour finir.

En boutique ou en ligne, acheter chez Kiehl’s, c’est souvent bénéficier de produits au format voyage très généreux comme ce flacon de Concentré Protecteur Revitalisant, une huile moussante hydratante pour le corps et ce Masque Raffermissant aux Feuilles de Gingembre et d’Hibiscus. Je ne connais pas la vendeuse qui a glissé ces petites choses dans le sac de Monsieur Curves, mais j’ai comme l’impression qu’elle et moi avons une connexion : je rêvais de tester ces produits. Mais mon rabat-joie de banquier (avec qui je n’ai aucune connexion) n’était pas de cet avis. On est rarement d’accord…

Pour l’heure, je laisse de côté le Concentré Protecteur car il va faire doublon avec mon Serum Hydratant Anti Age au Magnolia – Korres. Il y a des Youtubeuses qui empilent les couches mais moi, je vais essayer d’être raisonnable. Ma routine de soins s’est déjà amplement étoffée au fil des mois et des saisons. Je vais également garder le masque et la crème de corps pour une escapade à la campagne d’ici quelques semaines ; il sera pratique à glisser dans un sac weekend pas si mini que ça.

Samedi matin

Le matin, c’est le moment de tester mes petites merveilles et de reprendre mon questionnement existentiel permanent sur mes rituels de soin. Incroyable comme j’ai, à intervalles réguliers, l’impression d’inventer le fil à couper le beurre avec de nouvelles formules, de nouveaux produits et une routine toujours plus pointue. J’ai l’impression d’être maligne. Non, c’est mieux que ça, je me sens super forte. Et être super forte, c’est facile avec des formules de qualité.

On commence idéalement par une vaporisation-douche d’une des brumes de soin Taaj parfaitement négligeables et 2 incontournables avec le Serum Hydratant Anti Age au Magnolia – Korres dont je vous parlais plus haut. Je dis « idéalement » parce que, vous l’aurez compris, zapper la brume Taaj est assez facile tant je la trouve passable. Cette étape-là de la brume est, en plus, assez incompatible avec un matin d’école à la bourre. Après application, il faut un temps supplémentaire pour que la peau bénéficie de la formule et du temps, bien souvent, on n’en a pas à moins d’être parfaitement convaincue par les bienfaits du produit.

Il m’arrive aussi de faire l’impasse sur le Serum Hydratant Anti Age au Magnolia – Korres, mais avec le cœur brisé (Non, j’en fais pas trop !). Fluide, léger, très hydratant, il sèche rapidement sur la peau et permet une application rapide du reste de la routine soin. Inutile de le chercher, il est discontinué mais je dispose de suffisamment de backup pour vous le citer encore dans d’autres articles à venir (mes pauvres ! Ça fait mille ans que je vous en parle…). Une fois fini, sans aucun doute, je referai un tour chez Korres pour trouver un remplaçant digne de ce nom (et plein d’autres merveilles en passant).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Autre produit merveilleux et parfaitement indispensable cette fois, le Creamy Eye Treatment – Kiehl’s (45€ les 28g) que vous avez déjà croisé également dans ces pages. Sa formule riche à l’avocat me faisait un peu peur au début mais elle se transforme en une texture liquide, légère et rapidement absorbée par la peau. On peut se maquiller immédiatement et il facilite énormément l’application des anticernes épais et très pigmentés. De plus, elle a la délicatesse d’empêcher la matière de « creaser » (de se glisser dans les ridules et de marquer davantage les effets du temps qui passe). A 40 ans, on commence à être attentive à ce genre de détails.

DSC_0132.JPG

Etape suivante, 2 pressions de ce tout nouveau Glow Formula Skin Hydrator (35€ les 50ml) à la grenade. La promesse de la marque : une peau éclatante instantanément grâce à une formule hydratante, nourrissante et légèrement nacrée. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre ; j’ai glissé le nom de ce produit dans la liste de Monsieur Curves avec un mélange de culpabilité et d’excitation.

DSC_0130.JPG

Et malheureusement, j’ai découvert la teinte rosée/dorée et la taille du flacon avec une pointe de déception. Un peu base de teint, un peu correcteur, un peu hydratant, un peu tout et n’importe quoi. Difficile à dire. Mais au fil des jours, le charme agit et je suis conquise. Avais-je besoin de cette formule qui fait un joli teint, qui lisse la peau et qui supporte de se glisser entre un sérum et un fluide matifiant ? Avais-je besoin de cette sensation de confort et de cette fiabilité ? La réponse est oui. Mille fois oui.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une dernière touche avec l’Ultra Facial Oil-Free Lotion (28€ les 125ml) Et c’est parti pour un maquillage longue tenue sans briller. Pleinement satisfaite. La texture légère – et malheureusement très alcoolisée – souffre la chaleur et le fonds de teint en maîtrisant la brillance. Pas question de profiter de son efficacité pour avoir la main lourde ; c’est tout à fait inutile et d’ailleurs fort peu recommandé à la saison. Il fait beau, il fait de plus en plus chaud, on allège le maquillage autant que les tenues.

En parlant d’alléger, on ne peut être que partagé sur les petites compensées que je vous présente maintenant. Elles sont massives, ces sandales Campers et tout à fait déconseillées aux silhouettes frêles. Quelles chance, ce n’est pas mon cas et je me balade fièrement avec ce qui furent il y a quelques mois encore un cadeau de Noël. J’adore les cadeaux de Noël hors saison que l’on a, comme ici, avec une énorme réduction et que l’on peut ensuite garder jalousement jusqu’au moment de pouvoir enfin les porter. Leur prix non soldé était de 160€. Je les aime énormément, mais à ce prix-là, je les aurais abandonnées à leur triste sort dans les pages de Sarenza. Non mais !

Question confort, ça va. Elles sont bien plus légères qu’elles n’en ont l’air et la cambrure est très supportable grâce à une semelle légèrement matelassée. La lanière, en revanche, au niveau des orteils, a tendance à les cisailler quelque peu quand on marche beaucoup. Mais moi, avec des chaussures à talons, même compensées, je vais en terrasse, je commande un petit verre frais et je papote. (Exception faite de certains modèles de chez Clarks qui me permettent de marcher sans problème toute la journée ; j’ai d’ailleurs rédigé un article tout entier au sujet des talons dans lequel je déclare ma flamme à mes escarpins préférés).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Avec mes sandales Camper, je démarre mon weekend en douceur avec un tour au marché qui se trouve à 100 mètres. Je suis très sage pour une fois. Je garde le contrôle et j’opte pour quelques fruits et légumes et je me régale de mes trouvailles devant Fallet, une série policière suédoise déjantée dénichée sur Netflix.

Le ton foutraque est parfait pour picorer des fraises fraîches planquée dans la maison. Il fait chaud dehors et pendant que tout le monde se rue au parc pour se dorer la pilule, l’agent de police Sophie Borg canarde tout ce qui bouge. J’aime beaucoup.

Samedi soir

D’aucuns pourraient profiter de l’absence de leur moitié pour sortir jusqu’au bout de la nuit mais pas ce weekend. La tournée des boîtes à paillettes, ce sera pour plus tard. Madame Curves ne s’en prive pas de toute façon toute l’année. Ce soir, c’est relax en solo… ou presque. Moi, je retrouve Stephen et Owen pour une soirée mi-cocooning, mi-flippe. Chapitre 1, l’horrible Tru se fait trucider par une femme aux super pouvoirs qui n’a peur de rien. Yummy !

Pour accompagner tout ce petit monde, mon nouveau petit copain Nightly Refining Micro-Peel Concentrate – Kiehl’s (53€ les 30 ml) qui lui aussi a plein de super pouvoirs. Sa promesse ? Accélérer le renouvellement cellulaire avec un peeling quotidien doux. Il booste les effets des autres soins et corrige progressivement les taches et les petits défauts du teint, jour après jour.

J’apprécie le côté scientifico-glamour de la pipette et du flacon d’apothicaire. Je suppose qu’il s’agit d’éviter autant que possible une oxydation du produit au contact répété de la peau. Au lieu de plonger les doigts dans un pot ou de prélever le produit contre le goulot du flacon, la pipette distribue la juste quantité pour une application confortable sur tout le visage. Sauf le contour des yeux évidemment. Cette petite chose est d’ailleurs à manipuler avec quelques précautions et nécessite une protection solaire dans la journée.

Pour finir, deux grands classiques avec le Creamy Eye Treatment (encore lui, toujours lui, je l’adore) et la crème hydratante Hydrorush Pep Start – Clinique que j’applique tous deux en couche épaisse comme un masque. Au dodo.

Dimanche

On recommence la routine et on part profiter de Paris… Miam ! Les quais, les monuments, l’effervescence même le dimanche. Paris au soleil et en deux roues, c’est la fête. On se glisse entre les voitures, on se régale de la tiédeur, on se balade là où les autres – à 4 roues – galèrent dans les bouchons. Mais on protège sa peau, en particulier des rayons du soleil et du vent quand on roule visière grande ouverte. Paris le vaut bien, oui, mais attention à la déshydratation et à la pollution. Clic clac, une petite vidéo-souvenir de ma balade place de la Concorde et retour à la maison.

En fin de journée, je procède obligatoirement à un double nettoyage. J’en ai parlé mille fois mais ce blog Madame Curves, c’est l’occasion rêvée pour s’adonner au radotage sans culpabiliser. Et, de toute façon, ce post ne serait pas complet si je zappais la partie démaquillage. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas l’incontournable papesse du skincare, Caroline Hirons, c’est elle qui prescrit ce double nettoyage. Pour les autres, ben ouais, évidemment, mais c’est bien sûr. Nous on sait déjà.

Caroline-Hirons_mm

J’aime en ce moment la combinaison dont je vous ai déjà parlé également : en premier, la Gelée d’Huiles Démaquillante Anti-Pollution – Bio Beauté by Nuxe qui passe sous l’effet d’un massage du bout des doigts de la consistance légèrement collante d’une gelée à une huile. Le résultat est un démaquillage confortable et efficace. Elle dissout bien les pigments, y compris des formules longue durée ou waterproof pour un rapport qualité / prix / durée de vie très honorable (entre 11,50€ et 14€ les 125 ml, selon les points de vente). Et en prime, on la trouve partout.

Et ensuite, mon nettoyant chouchou Calendula Deep Cleansing Foaming Face Wash – Kiehl’s (29€ les 230 ml) qui est imbattable en termes de douceur et de longévité. Grâce à son système de pompe, on en profite longtemps. 1 seule pression suffit pour laver le visage confortablement. La peau n’est pas desséchée, elle ne crisse pas, elle n’est pas irritée, pas assoiffée… bref, génial. Le rituel idéal pour se débarrasser du maquillage et des résidus de carbone accumulés dans les rues de la capitale.

Dans la maison, à l’abri des tumultes de la ville, retour au cocooning oui, mais avec le panache d’un délicieux petit verre de Beaujolais blanc, d’une manucure « Partner in Crime » – Essie et de la toute nouvelle série Netflix : Lost in Space. J’accroche pas mais cette série pourrait plaire à ma fille et je la lui proposerai… quand elle rentrera. J’ai de jolies mains, une jolie peau et des images plein la tête de robots, de formules magiques pour se chouchouter, de fraises et de soleil. Et pendant que le petit Will Robinson devient copain avec un œil géant, la nuit tombe sur Paris et mon weekend en solo s’achève. Un régal.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s