Le Chic & le Bitume (Haul Georgia Rose)

Madame Curves est une femme ordinaire ; elle adore les escarpins… en photo. Les porter fait mal à ses petits pieds fragiles. Et dans sa grande sagesse, elle ne bousille pas ses charmants orteils en portant des talons trop hauts. Et Madame Curves est une femme de terrain ; elle aime être à son aise en toutes circonstances – ce qui est malheureusement utopique mais quand bien même – et préfère que son attention soit portée sur autre chose que sur l’incroyable exploit qui consiste, sur des talons hauts, à mettre un pied devant l’autre. Ce n’est pas toujours simple sauf si l’on a trouvé une marque chouchou qui permet d’allier style et confort.

Madame Curves revient toujours aux mêmes valeurs, ses valeurs sûres. Clarks, sans aucun doute pour les modèles les plus classiques et les plus sages (mais pratiquement toujours confortables) et Georgia Rose pour le glamour, la fête et le panache.

Chez Georgia Rose, cette saison, Madame opte pour des pièces rigolotes et chic. Un jean, une chemise unie, une veste sage… et des paillettes avec une paire d’escarpins dont la découpe échancrée féminine dévoile la naissance des orteils. Moderne et indémodable, elle adore.

Le talon raisonnable permet une démarche confortable et une grande stabilité, même pour les plus size. La cambrure est parfaite pour tous les jours et ça se voit sur le pavé. Pas de crispation dans les genoux, pas de question existentielles si le bitume accuse un léger dénivelé, et pas même besoin de rajouter une semelle tant on peut s’appuyer confortablement sur le talon.

La découpe au niveau de la cheville est ainsi faite qu’elle se resserre suffisamment pour que l’escarpin tienne bien au pied sans le blesser. On déambule, on flâne, on se hâte sans craindre de perdre sa chaussure comme Cendrillon. Et ça a l’air teeeeellement naturel pour le premier prince charmant qui passe… « Oh ça ? J’ai pris la première paire qui me tombait sous la main ce matin (et il se trouve que ce sont de sublimes petites choses qui claquent…) »

Qu’ils sont crédules !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

D’ailleurs, ce ne sont pas des pantoufles de vair, c’est mieux que ça ! Ce sont des classiques, Messieurs-Dames, un investissement sur l’avenir qui porte le doux nom de Engliter. Et grands Dieux, ça en jette un max sans déraper dans le mauvais goût ! A condition de ne pas verser dans le too much. On range les robes moulantes et les décolletés wahou, pas question de ressortir non plus la robe de satin rose du baptême de la petite dernière (d’ailleurs, d’après Madame Curves tout ce qui est rose en satin mérite de finir dans la cheminée) ; la paillette, ça se vit humblement et ça s’assume !

Autre modèle qui s’assume sans effort, les Eleonies dans une matière douce imprimée léopard.  La coupe est la même que celle de ses copines Engliter et présente donc les mêmes avantages de confort et de stabilité. Chouette ! Seule l’impression diffère. Plus old school, plus connotées et avec un style quelque peu casse gueule quand on n’y prend pas garde.

Il aura fallu du temps à Madame Curves pour passer au-dessus de ses préjugés sur l’imprimé animal. Reste qu’il est selon elle à manipuler avec beaucoup de précautions. On évite les total look Jane de la Jungle et les coupes qui rappellent tante Yvonne dans ses plus belles années. En somme, il faut absolument l’associer avec des coupes modernes et de jolies pièces. Le léopard ne souffre pas l’à peu près et le froissé et peut passer du chic au cheap en un battement de cils.

img_43721

Sur le vieux chesterfield en cuir de Monsieur Curves, déjà, ils mettent en lumière de ce faux pli négligé sur la jambière et rappellent Madame à l’ordre. Passez-moi un coup d’amidon sur ce tissu ! Et qu’ça saute !

Mais non on ne saute pas ! Pas avec aux pieds ce modèle Hepomi 1 cm plus haut de talons que les deux modèles présentés avant. La forme salomé permet de maintenir la chaussure et rend la marche plus assurée et plus légère. On reste dans une découpe élégante avec ces salomés en daim mastic gansé d’argenté.

Argenté, argenté vous êtes sûre, Madame Curves ? Ne serait-ce pas plutôt couleur « canon de fusil » ? Madame n’est pas bien sûre, non, mais ce qui est certain c’est que ces petites choses s’associent à merveille avec une garde robe sobre et, encore et toujours, avec de de jolies coupes. Une marinière rustique pour un style parisien casual-chic, une blouse en crêpe ou en soie, bien sûr, pour jouer la carte de la sécurité en rv d’affaire ou en terrasse et pourquoi pas une jolie robe à fleurs fluide dans des tons naturels et tendres pour épater son amoureux ?

La bride fine et la découpe sur l’avant soulignent la finesse du pied et le choix d’un joli vernis. Madame déconseille le rouge froid qu’elle trouve un tantinet premier degré pour ces bouts ouverts et préfère le bois de rose plus discret. Ce modèle-là mérite qu’on prenne quelques égards. On ne les bouscule pas, on ne les secoue pas, ce sont eux qui mènent la danse. Oubliés le cuir et les clous, au placard les coupes droites color bock, de la délicatesse que diable ! Au contraire, on apprend à apprivoiser ces petites choses, à construire le look par petites touches et à faire comme si, tous les jours, on s’offrait le luxe de croquer Paris avec cette légèreté-là.

img_3128

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s