Lucille

Je mérite du goudron et des plumes : depuis 20 ans au moins, je me lave les cheveux tous les jours. Je sais, il ne faut pas mais c’est comme ça, je ne m’imagine pas sortir de chez moi sans m’être lavé les cheveux. J’ai essayé une fois et j’ai passé une journée effroyable avant de craquer et de me laver les cheveux en rentrant du boulot. Donc ça compte pas ; même le jour où j’avais décidé de ne pas me les laver, je me les suis lavés.

Je me suis lavé les cheveux dans un train de nuit pour l’Italie, dans les toilettes d’un train de nuit en Chine – je me suis même douchée dedans avec une bouteille d’eau ; de loin la douche la plus épique de ma vie – à la maternité alors que j’avais pas le droit, à l’hôpital juste après mon opération… je ne peux pas faire autrement. Voilà, c’est dit..

Et comme je ne suis pas gentille avec mes cheveux, ils ont droit à tout plein de soins y compris un masque, tous les jours pour me faire pardonner. Je sais, le masque tous les jours, ce n’est pas comme ça que ça marche en principe, mais les principes…

J’ai testé récemment cette gamme Botanicals Source de Force – L’Oréal à la coriandre. Habituellement, je prends des formules pour cheveux secs parce que je fais tout plein de misères à mes cheveux. je les raidis, je les cuits, je les attache, je ne fais rien comme il faut. (Mais jamais de fer ! Vade retro Satanas !)

Chaque jour donc, je fais un shampoing, un masque et j’ajoute une crème de jour ou un soin hydratant ou protecteur. De la gamme Botanicals, j’ai opté pour le shampoing, le masque et la « potion de force » qui nourrit ? et/ou gaine ? les cheveux.

Pour l’ensemble de la gamme, j’apprécie le parfum frais de la coriandre qui reste toute la journée et l’esthétique des flacons et de leurs étiquettes qui rappellent ceux des comptoirs d’apothicaires d’antan. Le système pompe du shampoing est pratique et le masque a une texture enveloppante qui facilite l’application sur l’ensemble de la chevelure même en utilisant une quantité raisonnable de produit. (J’ai tendance à en prendre 3 fois trop en général).

A la sortie de la douche, les cheveux sont bien démêlés et doux au toucher, comme j’aime.

La « potion de force » – qui porte un nom tarte, ok – est doté d’une pipette qui m’empêche là encore de me laisser aller sur les quantités. 1.5 pipette me permet d’en appliquer sur toutes les pointes et, les jours où je n’ai pas le temps pour un brushing, de dessiner de jolies boucles sans produit de coiffage collant.

Au naturel, donc, à douche + 1h, mes cheveux ressemblent à ça. Pour ce résultat-là, je n’ai pas utilisé de sèche cheveux, j’ai laissé faire. Je ne suis pas dingue de cette coiffure-là. Elle me tient chaud, elle fait ce qu’elle veut et elle vit sa vie dans la journée. S’il y a du brouillard ou un peu d’humidité dans l’air, ça ne ressemble plus à rien. Après un casque de scooter ou une capuche, c’est affreux ; les boucles sont écrasées et ne retrouveront pas leur ressort avant un nouveau shampoing. Voilà la dure vie des cheveux bouclés…

Au fil des années, j’ai essayé plein d’accessoires et de techniques pour détendre mes cheveux. Je préfère détendre à raidir parce qu’il n’est pas question de lissage brésilien et de baguettes de tambour mais bel et bien d’un brushing assez naturel. Je me débrouille pas mal avec un classique sèche-cheveux et une brosse ronde mais l’opération me prend un temps dingue et me coupe les bras.

Le fer à lisser bousille mes cheveux en un temps record, même s’ils ont la fantaisie de marcher à vapeur et d’être équipés de plaques en céramique. Et le résultat est toujours moche.

Mon salut est venu de mon métier ; je travaille dans l’élaboration de stratégies internet. Les mots-clés font partie de mes sujets de prédilection. Je me suis donc penchée sur les mots-clés et j’ai cherché. J’ai cherché « brosse soufflante » et non « brosse chauffante ». Ben oui, ça paraît logique mais le marché est envahi de broches chauffantes. Moi je voulais qu’elle sèche aussi.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Et un beau jour, je suis tombée sur Lucille – la connotation avec la Lucille de Negan dans The Walking Dead n’est pas un hasard (Décidément, je ne sais pas ce que j’ai avec The Walking Dead…) Ma Lucille non plus, elle rigole pas. Livrée avec 3 embouts (une brosse-ronde, une brosse plate et une sorte de peigne soufflant), elle est parfaite, avec une puissance suffisante pour sécher vite et bien.

the-walking-dead-saison-7-negan-victime-revelations

Entre un brushing à la brosse ronde et un brushing avec Lucille, il y a au moins 15 minutes de différence. J’en mets 10 avec Lucille, 25 avec la technique ancestrale. Et je ne me fatigue pas. Le système de fixation des embouts est un peu fragile, ou alors c’est moi qui suis trop enthousiaste, par conséquent j’ai fixé l’embout que je préfère avec un bon vieux rouleau de scotch et je suis ravie, ça tient bien.

D’autres versions de cet appareil merveilleux et délicieusement indispensable sont accessibles sur Amazon sous la référence Philips HP8657/00 Brosse soufflante brillance, 5 en 1, Revêtement en Tourmaline et je l’ai croisée à Carrefour hier encore. 

Le résultat, c’est un brushing pas trop apprêté, sans faux-pli et sans abîmer mes cheveux. C’est le sèche-cheveux dont je rêvais adolescente, celui avec lequel j’aurais enfin le carré de mes rêves. Exaucée !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s