Stairway to Casual

Faire des Get Ready With Madame – Lookbook est toujours douloureux pour moi, même si j’adore ça. Il me manque de tout : des lumières, un appareil photo plus puissant, un cadre qui ne rappelle pas la condition de télétravailleuse-bordélique-et-dépassée… Bref, l’espace idéal pour cette série est une nouvelle fois mon escalier. Et dans mon escalier, je me suis  bien amusée…

Quand on est plus size, on a plein d’interdits dont celui des imprimés graphiques à contraste. Du coup, d’un côté on nous reproche les styles « color block » à dominante foncée tout en nous recommandant toujours la même chose.

Personne n’a raison et personne n’a tort. Evidemment j’ai l’air plus fine tout en noir et évidemment, les imprimés graphiques n’amincissent pas mais dans ce cas, tout devient interdit. On ne fait pas toute une garde-robe à partir de robes noires, fluides pas moulantes mais bien coupées.

Il y a quelque temps, je vous disais que je me suis interdit le noir. Sauf pour les pièces incontournables, pantalon, robe, veste chic. C’est difficile de trouver des imprimés à fleurs, des pièces à contraste, des matières pas cheap, des jolies coupes… Et puis il faut travailler sur soi, se déconditionner et franchir la porte sans avoir les chocottes.

Cette veste-là fait partie de mes préférées. Je trouve qu’elle a de la personnalité avec cette large ceinture noire. Pas question pour moi de nouer la ceinture parce que je n’ai pas de taille. On peut la zipper aussi mais franchement, le résultat est affreux sur moi. Moi je préfère faire un noeud plat dans le dos, comme sur un trench coat et la garder ouverte.

J’aime la matière tissée car son épaisseur assure un tombé assez chic. Les motifs m’évoquent ceux de poteries Aztèques mais sans faire poncho de gringa-baroudeuse. Je porte cette veste en RV client aussi bien qu’en balade le dimanche. Il suffit de changer les vêtements avec lesquels je l’associe.

Sur une robe pull noire, avec des bottines, elle fait chic. Changez les bottines pour des bottes motarde et la voilà un peu plus rock. Mais pour ce look-là, j’ai préféré une version plus casual avec ce jean droit à revers, un T-shirt noir tout simple en coton pas trop fin (dans les grandes tailles, on nous propose souvent du coton-papier à cigarette qui colle partout) et cette paire de baskets montantes tout à fait ordinaire.

gratteMa meilleure copine m’interdit de porter ce jean sans ceinture parce qu’il a une coupe un peu « chantier » avec des poches et des passants qui rappellent les coupes masculines et que, je dois l’admettre, il ne flatte pas mes fesses et mes hanches. Mais je l’adore quand même parce qu’il est différent de ce qui est proposé en plus size en général. Encore une fois, j’ai trouvé cette pièce chez Mango-Violeta (La veste aussi).

Il y a 10 ans, l’offre était si limitée, mon Dieu ! Et lorsque j’étais adolescente, c’était affreux. S’habiller était un parcours du combattant ; avoir un look, j’en parle même pas.

Quand j’enfile ce jean, je pense systématiquement à cette photo de Charles Ebbets d’ouvriers travaillant sur le Chrysler en construction. C’est l’une de ces pièces qui vous mettent « in the mood for the city », une pièce urbaine, quoi.

C’est pour cette raison « urbaine » que je l’associe avec des baskets montantes hyper simples. J’ai déjà essayé avec les classiques Stansmith – Adidas mais je préfère une version un peu plus massive, montante avec plus de contrastes. Ce modèle Fabulista – Reebok me plaît bien. Il va avec tellement de choses. Et il souligne les revers de mon jean adoré.

Logiquement, pour le maquillage, j’opte pour du brut à contraste. Teint lisse (pas question de laisser traîner des petites rougeurs, beige légèrement rosé sur les paupières pioché dans la palette Del Mar II – Sleek, poudre mate et c’est parti.

Un smoky eut affadi l’ensemble, il fallait du peps. J’ai choisi le rouge Brave Red – Mac. Un mat qui ne plaisante pas et dont je vous ai déjà parlé.  Je l’adore, décidément. Lui aussi est tout terrain mais plutôt pour les saisons froides ou les occasions formelles. Il tient la route avec les matières épaisses -laine, jean, coton- et nobles -soie, par exemple- mais il fera too much avec des matières et des coupes plus cheap.

 

4 commentaires sur « Stairway to Casual »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s