La Crème de la Crème

Pour la première fois, je vous propose un Get ready with Madame en forme de tutoriel. Autant vous le dire, c’est assez chouette à réaliser. En revanche, le avant/après (que je me garderai bien de vous montrer ; sur la première photo, j’ai déjà du fond de teint) est assez flippant.

J’ai pour ambition dans ce post de mettre l’accent sur les textures crèmes et le travail au pinceau. Pour toute la partie « teint », j’utilise ce pinceau Real Techniques dont je vous ai déjà parlé.

Pour les textures crémeuses ou liquides, ses poils drus synthétiques facilitent l’application y compris là où la finesse est de rigueur comme sur les ailes du nez, par exemple. Avec mon Dream Wonder Nude – Maybelline en teinte « Sand » que j’utilise toute l’année tant j’aime sa légèreté et son fini, c’est parfait.

A cette étape du maquillage, le teint est uniforme et plat  ; mais constitue un chouette terrain de jeu. Le teint, c’est ce que je préfère travailler dans le maquillage ; j’ai l’impression que ça me fait du bien à chaque fois. A la peau, je ne sais pas mais au moral, sans aucun doute.

Avec ce même pinceau, je fais un contouring hyper léger avec le Sculpting Multiple Duo – Nars avec la couleur « Hot Sand » (l’autre côté est un highlighter crème « Laguna »). Je creuse les joues, le menton et j’en mets un peu à la racine des cheveux. J’ai la main légère ; aucune envie d’avoir l’air déguisée.

Je ne lâche pas mon pinceau chéri et je l’utilise pour appliquer mon blush crème Une. Pour le coup, j’en mets pas mal parce que je vais poudrer par dessus, ce qui va grandement atténuer la couleur mais aussi parce qu’avec une frange épaisse, je trouve que c’est plus joli.

Je termine avec l’illuminateur liquide Born to Glow – Nyx en teinte « Gleam ». Il n’est pas top mais celui de Nars est un peu trop épais à mon goût. Et poudrer l’highlighter est clairement contre productif. Mais enfin, je voulais aller jusqu’au bout de la démarche. Que voulez-vous, je suis têtue. Donc, ouais, même si ça sert à rien, même si je perds mon temps, je reprends : j’en mets assez peu sur le haut des pommettes. Voilà !

Je poudre avec mon gros pinceau à poudre Real Techniques et la Flower Perfection – Bourjois. Cette poudre-là fait un rendu qui me plaît bien mais je trouve qu’elle vit assez mal dans la journée. Elle est légèrement irisée, ce qui me laisse absolument indifférente. Je préfère ma HD – Make Up For Ever mais ce jour-là, j’avais envie de changer. « Souvent femme varie », c’est là mon excuse.

Je ne suis pas très douée pour les cernes ; j’ai bien quelques anticernes efficaces mais à chaque fois que j’en applique, j’ai le regard complètement plombé. Les cernes sous mes yeux ont disparu mais j’ai pris 10 ans. J’y peux rien, j’ai l’air plus jeune quand je suis crevée. J’y comprends rien.

Sur les lèvres, je ressors de mes tiroirs ce Coco Shine – Chanel que j’avais presque oublié et dont la couleur un peu violine apporte un rendu élégant et discret. Je ne connais pas le nom de cette couleur car l’étiquette sur le tube a disparu. Il est peu probable de toute façon qu’il soit toujours en vente car je l’ai depuis des années. Le raisin n’a pas bougé, malgré les écarts de température dans mes salles de bain successives et le temps écoulé. Épatant.

J’aime la texture crémeuse, facile à appliquer directement avec le raisin. Elle est confortable et s’estompe joliment au fil des heures.

J’applique le fard crème Pro Long Wear Paint Pot – MAC dans la teinte « Constructivist » au pinceau N°28 – Sephora dont les poils drus et courts permettent de poser les fards poudres humidifiés et crèmes en applat joliment et j’estompe avec ce pinceau Deluxe Crease Brush – Real Techniques que j’adore. Cette étape-là ne prend que quelques minutes. Avec de bons outils et de bons fards, c’est toujours nettement plus facile, même quand on débute.

Je termine par un trait de crayon 24/7 Glide-On Eye Pencil – Urban Decay en teinte « Corrupt » au ras des cils sur la moitié de la paupière en partant de l’extérieur et le plus finement possible au ras des cils inférieurs, sur toute la paupière inférieure.

J’utilise enfin le Better Than Sex – Too Faced et je l’adore. Là encore, il ne me faut que quelques minutes pour avoir de jolis cils en éventail. La brosse a une forme particulière ; je ne sais pas si j’aime, ni si je trouve ce design pratique ou pas, mais le  résultat est top et facile à réaliser.

SAM_8056.JPG

4 thoughts on “La Crème de la Crème

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s