Revue de Palettes (1ère partie)

Lorsque je regarde ma toute petite collection de palettes – oui, toute petite ! Certaines collectionneuses en ont dix fois plus ! – naturellement, je me dis qu’il n’est pas nécessaire d’en avoir autant. Mais à bien y regarder, si je ne devais en garder qu’une seule je serais bien en peine de choisir. Il y a comme dans toute chose le cœur et la raison ; pour le cœur, le plaisir, et pour la raison, la praticité et la sélection des couleurs. Et comme d’habitude, chez moi, le cœur et la raison ne sont pas d’accord. Je craque pour chacune des ces palettes pour des raisons différentes. Certaines m’accompagnent au quotidien et certaines autres me font ronronner comme un chat dès que je les ouvre mais je m’en sers rarement.

Naked 1 – Urban Decay (51€)

Cette palette-là, tout le monde la connaît depuis des lustres mais vous l’aurez compris, l’objectif n’est pas ici de vous faire découvrir de nouveaux produits. Dans ma collection, elle est incontournable ; je l’utilise très régulièrement.

1ère impression

Je suis un peu circonspecte devant le format de la palette (il en existe 4 chez Urban Decay avec ce format rectangulaire bizarre). La matière velours est affreuse ; elle accroche toutes les poussières et s’autodétruit de semaine en semaine. Les écritures dorées sont plutôt chic mais subissent les effets du temps aussi malheureusement.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La matière à l’intérieur se teinte avec les résidus de poudre ce qui donne une impression un peu cradingue qui m’exaspère pour ce prix.

Le miroir est tout petit ce qui le rend pratiquement inutile. Myopes et astigmates, passez votre chemin si vous n’avez pas un miroir digne de ce nom devant lequel vous maquiller.

La palette contient un pinceau à double embout qui n’est pas si mal pour des maquillages légers mais le smoky étant mon style de référence, je déconseille d’utiliser ce pinceau pour des applications un peu marquées.

J’aime

Le choix des couleurs brunes, dorées, cuivrées, parfaites pour mes yeux marrons. On trouve également quelques couleurs froides (gris, prunes) et un noir idéal pour les ras de cils. La majorité des fards sont irisés (pas pailletés, hein) ce qui les rend mettables même après 17 ans et même si on n’a pas prévu d’aller bouger son boule sur le dancefloor.

La pigmentation est vraiment pas mal ; les fards se construisent bien même avec un pinceau humide.

Mes 3 fards préférés

SAMSUNG CAMERA PICTURES

De gauche à droite :

  • « Sidecar » : une sorte de beige cuivré pas trop orangé, idéal pour les maquillages chic de tous les jours.
  • « Darkhorse » : un kaki-brun irisé hyper élégant, parfait pour un smoky ; il donne du peps aux yeux marrons qui ont une touche de miel .
  • « Hustle » : un prune-brun hyper classe, parfait aussi pour les smoky des yeux noisette et verts.

J’aime moins

  • Je trouve les fards un peu poudreux. Il faut par conséquent se munir de bons pinceaux aux poils plutôt courts pour éviter les projections. Méfiez-vous des chutes et construisez votre maquillage petit à petit, sans prendre trop de matière d’un coup.
  • Les fards neutres un peu trop foncés à mon goût.
  • Le miroir, bien sûr. Franchement débile.
  • Et cette matière velours qui marque

Pour qui ?

Les brunes, plutôt matures (entendez, passé 20 ans) ; en complément d’une palette de fards neutres.

About Last Night – Marc Jacobs (66€)

Bon oui, là, on parle d’une marque entrée luxe. Une palette à 66€, ça commence à faire cher mais la réputation des fards Marc Jacobs n’est déjà plus à faire et je suis très intriguée par les fards foncés bien pigmentés et en texture crémeuse.

1ère impression

Je suis un peu déçue par la matière plastique. Même avec cette couleur irisée et cette inscription Marc Jacobs sur le dessus, je ne peux m’empêcher de remarquer le fermoir un peu cheap.

La forme arrondie et le couvercle bombé sont clairement un problème. A moins de disposer d’une salle de bain immense et de trouver à cette jolie palette une place bien à elle, à plat sur une étagère (ce n’est pas mon cas), il va falloir ruser pour stocker cette petite chose. La surface bombée fait qu’il n’est pas possible d’empiler d’autres palettes par dessus.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour preuve, quelques minutes avant de rédiger ce post, elle a glissé et le miroir a littéralement explosé sur le sol de la salle de bain. Les fards ont été relativement épargnés – peut-être grâce à la feuille de plastique prévue à cet effet – mais mon cœur saigne.

WTF, MARC JACOBS ?!!!!!?!!!

Je vous épargne les clichés de ce drame et à la place, je vous propose une photo avec feu l’immense miroir adoré de mon cœur qui en fait une palette pratique en voyage.

J’aime

La diversité des fards est sympa et assez complète. On retrouve des mats et des irisés, dans un spectre de couleur assez large.

J’adore la texture crémeuse qui rend les fards faciles à travailler et les smokys hyper simples à réaliser. C’est parfait, en particulier quand on débute. Les chutes sont quasi inexistantes, le résultat est propre en quelques coups de pinceaux. Fondre les fards est un jeu d’enfant.

Mes 3 fards préférés

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Marc, il a décidé de se la jouer « je suis secret, je fais rien comme tout le monde » et quelque part, j’aime bien ça. Mais ses fards ne portent pas de nom. Du coup, il faudra se contenter de ce modeste swatch réalisé dans des conditions extrêmes. Je précise que les couleurs sont obtenues en 1 passage. Je n’ai pas eu besoin de frotter pour obtenir cette pigmentation de dingue.

J’aime moins

  • La forme de la palette * no comment *
  • Les bruns un peu trop rouges. Couperose et autres petites imperfections rouges proscrites.

Pour qui ?

  • Les amoureuses des smokys et des fards foncés.
  • Les débutantes pour l’incroyable facilité d’utilisation.
  • Les dingues de la marque.
  • Les voyageuses urbaines (évidemment, ça marche pas pour la randonnée et les routardes).
  • Celles qui ont un peu de budget quand même mais les fards se creusent doucement avec cette pigmentation ; elle vous durera des années sauf regrettable accident domestique.

Spectrum – Urban Decay (prix ?)

J’aime la couleur. J’ai forcément craqué sur la Spectrum et sa petite soeur Full Spectrum – Urban Decay que je vous présente juste après. Cette palette est de loin ma préférée en termes de couleurs.

1ère impression

Packaging dans la lignée des dernières palettes Urban Decay avec cet affreux monogramme en 3 dimensions qui ne permet pas d’empiler la palette.

La palette est en 3 parties. Un fond qui peut servir de boîte, un insert sur lequel se trouvent les fards et un couvercle avec une sorte de dentelle sur les côtés et un miroir de bonne taille à l’intérieur. J’ai essayé d’accéder à la partie boîte située sous les fards (paraît il qu’on pourrait y ranger de mini pinceaux). Résultat, j’ai rayé plusieurs fards.

Je déteste le packaging. Autant pour la palette Marc Jacobs, je pouvais trouver que la forme bombée et arrondie était un parti-pris chic, autant je trouve ce concept boîte en 3 parties complètement débile.

En voyage, on doit appuyer le couvercle pour se servir du miroir et prier pour que la boîte ne s’ouvre pas dans le transport.

La palette doit être stockée à plat, ou entre deux autres palettes si on la range sur la tranche, parce que sinon, elle s’ouvre.

J’aime

Non mais les couleurs, quoi !

Pigmentation géniale, une déclinaison de verts dingues, de bleus, de bruns de violets magnifiques et jamais vus. J’adoooooore !!! La pigmentation Urban Decay tient la route avec quelques petites chutes, comme d’habitude.

Mes 3 fards préférés

Oui, j’en swatché 6. C’est MON article, je fais c’que j’veux !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

De gauche à droite

  • « West », un brun foncé irisé super classe
  • « Protest », un kaki lumineux irisé super classe
  • « Madness », un myosotis irisé super classe
  • « Junkie », un pétrole irisé super classe
  • « Voodoo », un mauve irisé super classe
  • « Burn » , un brun doré super classe

J’aime moins

Le packaging, donc. Du grand n’importe quoi.

Pour qui ?

Celles qui ont déjà une palette de neutres mats. Celles qui aiment les maquillages un peu audacieux, sans tomber dans le clownesque. Celles qui aiment « l’irisé super classe ».

Full Spectrum – Urban Decay (56 ?)

Autant vous prévenir, on a là une palette pointue, voire hyper pointue. Roulement de tambour….

1ère impression

Une palette plus facile à vivre que la première Spectrum avec sa présentation classique qui s’ouvre comme un livre. On retrouve le clinquant monogramme Urban Decay dans une version colorée, raccord avec les fards.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A l’intérieur du couvercle, on trouve un grand miroir hyper pratique et un pinceau double embout que je n’ai pas pris la peine de sortir de son étui plastique (honte sur moi).

J’aime

Non mais ouais, quoi ! Les couleurs !!!!

Des couleurs incroyables mates, irisées ou pailletées. Un truc de dingue ! Et moins difficiles à travailler que l’on pourrait le penser. Je me sers des couleurs flashy pour les ras de cil du bas (pour le moment).

Mes 3 fards préférés

Et voilà, c’est un gros n’importe quoi ce post… J’en ai pioché 7 au hasard et je les ai photographiés à l’arrache, avec une lampe de table à côté de moi. J’aurais pu en choisir d’autres tant ils sont spéciaux.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

De haut en bas et de gauche à droite :

  • « Alchemy », un bois de rose mat
  • « Minx », un bleu nuit pour des smokys dramatiques (je crois que je fais un calque sur l’anglais, là)
  • « Goldmine », un doré franc que l’on retrouve dans la XX Vice Ltd Reloaded – Urban Decay
  • « Warning » un orange irisé qui claque
  • « Midnight blaze » un brun pailleté
  • « Hundred », un élégant kaki irisé
  • « Hatter », vert pomme électrique mat

J’aime moins

  • La différence de pigmentation d’un fard à l’autre.
  • Le système d’ouverture vraiment mal fichu.

Pour qui ?

Les collectionneuses, les amoureuses de fards flashy, celles qui ont d’autres palettes plus neutres.

Le chocolatier – Too Faced (54€)

Je vous ai déjà parlé de ce craquage de soldes. Je connaissais Too Faced de réputation et j’avais un œil un peu dubitatif sur le concept parfumé à la pêche ou au chocolat. Je ne compte plus le nombre de vidéos dans lesquelles j’ai vu les mérites de leurs palettes vantés par des Youtubeuses que j’aime bien mais il n’était pas question de tester ces produits sans réduction.

1ère impression

Un mélange entre ravissement de petite fille et honte d’adulte responsable. Le coffret est rigolo mais l’odeur de chocolat perturbe la future quadra que je suis. La taille de la palette est vraiment grande mais puisqu’elle est en carton (non mais oh, les gars, c’est pas une palette pour les enfants !), elle est super plate.

Malgré la taille de la palette, il n’y a pas de miroir. Pas étonnant vu le choix de la matière (carton, donc). A la place, des décors guimauve et dorés franchement tartignoles avec petits gâteaux, chien-chien croquignolet et décos de Noël, mais enfin, c’est Too Faced.

J’aime

La palette comprend 3 grands neutres mats, un bronzer, un blush et un highlighter en plus d’une assez grande sélection de fards. C’est vraiment bien pensé.

Je suis é-pa-tée par la pigmentation du bronzer et du blush. J’adore.

Les fards sont assez bien pigmentés. Attention à avoir la main légère avec les fards foncés parce qu’ils ont une pigmentation vraiment bluffante.

Mes 4 fards préférés

J’ai pris soin de changer le nom de cette partie. Mais en plus de mes 4 fards préférés, j’ai swatché le blush et le bronzer.

 

SAMSUNG CAMERA PICTURESDe haut en bas et de gauche à droite :

  • Blush « Chocolate Covered Strawberry », frais et pigmenté
  • Bronzer « Chocolate Soleil », pour le rendre visible pour la photo, je m’y suis reprise à deux ou trois fois
  • « Sugared Raisin », incroyablement irisé en un seul passage
  • « Huckleberry », un brun-prune mat avec quelques fines paillettes
  • « Lava Cake » , un brun doré irisé superbe
  • « Mint Chip », un bleu canard irisé absolument fabuleux

Les fards se travaillent très bien

J’aime moins

La sélection de couleurs. Il y a trop peu couleurs intermédiaires à mon goût entre les fards clairs et les fards très foncés. Du coup, je tombe dans le panneau du bicolore clair-foncé à chaque fois, malgré moi.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dans la seconde partie de cette revue de palettes, retour à des couleurs plus sages et des palettes tout en un… à suivre…

One thought on “Revue de Palettes (1ère partie)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s